Imatge de fons
Histoire

Història Sant RocSi l’hôtel Sant Roc a ouvert ses portes un soir de juin de 1955, son histoire remonte à deux ans plus tôt, quand Joan Boix et sa femme Neus deviennent propriétaires d’un petit terrain situé en haut d’une colline au sud de Calella, dans l’intention d’y construire une maison d’été pour la famille.

La Costa Brava était alors un bijou qui n’attendait qu’à être découvert, les touristes commençaient seulement à s’y intéresser. S’Agaró et Aiguablava étaient les destinations choisies par ces premiers touristes qu’on appelait le « Tourisme de classe ».

En plus de l’hôtel, ils ont construit un embarcadère. Les roches ont été aplanies pour faire un solarium avec des parasols et des escaliers permettant d’y accéder directement depuis l’hôtel. Il en résultait alors un ensemble harmonieux dans un entourage idyllique.

Les Français y arrivaient en masse, tout comme les Catalans et quelques Anglais qui commençaient également à fréquenter l’endroit; tous finissaient par tomber amoureux de cette partie de la Costa Brava et revenaient l’année suivant. Parmi ces pionniers, il y avait des personnages notables de la société française et de Barcelone. Actuellement, certains parmi ces premiers clients nous rendent toujours visite, ce qui nous remplis de satisfaction.

Dans les années 50, les concepts de tourisme et d’hébergement en hôtel étaient réservées à la haute société. Les clients venaient pour des séjours qui pouvaient durer jusqu’à trois mois. Il s’agissaient de familles nombreuses avec leurs propres domestiques et qui pendant ces quelques mois faisaient de cet hôtel leur propre maison. Història Hotel Sant Roc

Joan Boix voyait l’hôtel comme un endroit de repos, mais aussi comme un établissement où le divertissement et les loisirs étaient indispensables. Les vendredis du Sant Roc étaient des rendez-vous incontournables parmi les soirées de la Costa Brava. Une Costa Brava qui pendant les années 60 comptait sur des personnages célèbres comme le Gitano de la Costa Brava, ou Tomàs Cervera de Chez Tomas.

Des groupes de musiciens locaux ainsi que des artistes comme Carmen Amaya, la Chunga et José de la Vega laissaient nos touristes bouche bée.

À la fin des années 80, l’hôtellerie était en cours de rénovation. Le client écourtait ses séjours, se montrait plus exigent et il fallait faire fonctionner l’hôtel. L’hôtel consacrait d’importants efforts dans la mise à disposition d’un service de qualité et dans l’amélioration de son infrastructure.

Actuellement, la troisième génération assure la relève dans la gestion de l’hôtel tout en conservant le même état esprit du grand-père Joan.

 

Història Hotel Sant Roc